Photo de Monsieur Gilles Pagnier

Gilles Pagnier

Né PAGNIER
Décédé le 5 mai 2024 à l'âge de 80 ans
Logo de Pompes Funèbres Dumas Père et Fils
04 65 66 26 95

Partager
Photo de Monsieur Gilles Pagnier
Gilles Pagnier
Né PAGNIER
Décédé le 5 mai 2024 à l'âge de 80 ans

Cérémonie religieuse

location_on
Église Sainte Marie Madeleine
12, Rue de l'Eglise
13290 Les Milles
mercredi 15 mai 2024 à 10h00
groups

Message de la famille

Chère famille, chers amis,

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Gilles survenu dimanche 05 mai 2024 à Gardanne. La cérémonie se déroulera le mercredi 15 mai 2024 à 10h00 à l'adresse suivante : Église Sainte Marie Madeleine - 12, Rue de l'Eglise - 13290 Les Milles.
N'esitez pas à partager sur ce link vos photos et message , avec Julie et Stéphane la décision de ne pas avoir ni de fleurs ni de plaques, si vous souhaitez faire un geste même symbolique envoyéz un don à La Maison de Gardanne le Centre de soins Palliatifs qu'il nous a recueilli et pris soins de nous deux avec un'egard exceptionel les dernières 10 jours de sa vie. Pas d'acharnement médicale , un lieux à préserver et aider a poursuivre leur charte d'humanité et bienveillance et une grande douceur pour les malades. Merci à vous tous 

Un service de plantation d’arbre hommage est disponible ici.

map

Déroulé des obsèques

  • 1

    Cérémonie religieuse

    location_on
    Église Sainte Marie Madeleine
    12, Rue de l'Eglise
    13290 Les Milles
    Le mercredi 15 mai 2024 à 10h00
  • 2

    Crémation

    location_on
    Crématorium de Provence et Parc Mémorial de Provence
    2370, Rue Claude Nicolas Ledoux
    13290 Aix-en-Provence
    Le mercredi 15 mai 2024 à 11h30

Rendez hommage à M. PAGNIER

Plantez un arbre du souvenir

Arbre du sourvenir
volunteer_activismUn hommage durable et symbolique
Locale, drapeau de la France Planté en France dans le respect de l’écosystème local
history_eduCertificat de plantation

Faites livrer des fleurs à la famille de M. PAGNIER

Bouquet de deuil Empathie
storefrontPartenariat avec un artisan fleuriste local
volunteer_activism0,50€ reversés à Alzheimer France par bouquet
local_shipping Livraison aux pompes funèbres ou à l’adresse de votre choix sous 3h
menu_book

Hommages

Conservez un souvenir des hommages rédigés dans un beau livre

Exemple de livre hommage
Le livre hommage met à l'honneur les différents messages et photos partagés sur cet espace avec une mise en page élégante.

47 hommages ont été rendus dont 2 accompagnés de fleurs

  • Armand SPIEGEL
    Il y a 1 semaine

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
  • BERNARD ET MARTINE CEAS
    Il y a 1 semaine

    Pas facile d’évoquer en quelques mots quarante années d’amitié. C’est un peu comme tenter de résumer un polard de Frédéric Dard, avec toi dans le rôle du célèbre commissaire San Antonio... Sorti écorché vif d’une enfance quelque peu difficile, touche à tout de génie tu as évolué à pas de géant, du rachat du restaurant de la Madeleine à la reprise des parfums Grès, Boss et Alain Delon, dans des milieux très différents, souvent hostiles. Hostiles, surtout pour toi qui te foutait royalement des conventions et du quand-dira-t ’on, dans le monde policé des affaires, de la finance ou des parfums. C’est ainsi que tu as traversé la vie de manière tonitruante, souvent en avion ou en Porsche turbot, de temps en temps en voiture de loc’, selon tes réussites ou tes périodes moins fastes. J’ai quelques souvenirs, dont un scénariste talentueux pourrait faire un best-seller ! Un hiver à Megève lors d’un réveillon aux Enfants Terribles, le maître d’hôtel avait eu l’outrecuidance de donner ta table à un émir et sa tribu. Tu l’avais menacé de foutre le bordel, de casser sa cabane... Il nous avait finalement installés à la table d’honneur, au pied de la piste de danse. A la fin de cette soirée mémorable, comme un champion de F1, tu arrosais tes supporters effarés au Dom Pérignon magnum. Ça avait coûté un saladier ! L’été suivant, à Porto Vecchio où nous étions arrivés en bateau après quelques aventures ubuesques, tu avais, après un apéro d’anthologie, volé le petit train pour monter au village. Nous étions redescendus à 6 sur la moto du pompiste, sous les yeux éberlués de la maréchaussée ! Là, ça avait vraiment failli coûter un bras... De temps en temps, tu téléphonais : « Tu n’aurais pas quelques patates à bouillir ? » et tu arrivais avec un kilo de caviar, tombé sûrement d’un camion. Où le samedi matin, tu appelais : « Tu n’irais pas te faire une paella à Barcelone ? » et on partait d’un coup d’avion la manger en Espagne ! Le jour où Nana est arrivée d’Italie avec toute sa vie dans son fourgon, tu avais loué 15 000 watts de baffles pour sonoriser Puyricard, on avait truffé le village de banderoles vantant l’union du prosciutto di Parma et du melon de cavaillon. C’était le 14 juillet et tout le quartier qui regardait le défilé, a entendu vociférer l’hymne « Fratelli d’Italia ». On avait mis un certain temps, par la suite, à se réconcilier avec tes voisins ! Ta générosité n’avait pas de limite au niveau des tournées générales aux Fermes de Marie chez Sibuet ou à Cala Rossa chez Toussaint. En revanche, ta mauvaise humeur et ta verve percutante n’avaient pas leur pareil envers tes collaborateurs, s’ils étaient défaillants ou à l’endroit de ceux de nos relations, jouant les tartuffes en belle société. Ces derniers mois, fidèle à ton personnage, tu as semé une belle panique dans quelques services hospitaliers, avant de venir sagement t’endormir à la Maison de Gardanne, entouré des tiens, ton petit sourire narquois aux lèvres, satisfait de ces dernières blagues... Après ce Tintamarre, tu laisse un grand silence, tout un entourage fidèle un peu sidéré qui souffre déjà du manque, deux princesses et un fils, des amis soulagés par la fin de ton calvaire qui très vite ne se souviendront plus que des moments uniques que nous avons partagés... On était là pour toi, on le sera aussi pour Nana. Ciao Gigi.

    0 personne(s) aime cet hommage
  • PIERRE ET SUZANNE FOLLACI
    Il y a 1 semaine

    Gilles, cher Gilles, Pas facile de parler de toi quand d’autres ici présents ont partagé avec toi des relations intenses soit professionnelles, soit privées, soit les deux, pendant plusieurs décennies…je serai donc très bref et me plie néanmoins volontiers à l’exercice de faire partager à tous, ta famille et tes amis, ce que j’ai retenu de l’Homme que tu étais. Je t’ai connu, il y a environ 25 ans et je dirais même « reconnu » puisque dans toute amitié c’est, avant toute chose, des êtres qui se « reconnaissent ». J’ai aimé le Gilles entrepreneur et bâtisseur, j’ai aimé le Gilles fêtard, j’ai aimé le Gilles blagueur, j’ai aimé le Gilles tonitruant et aussi le Gilles pudique, j’ai aimé le Gilles généreux (parfois trop peut-être), j’ai aimé le Gilles sensible, j’ai aimé le Gilles fier, j’ai aimé le Gilles fragile quand il évoquait son enfance, j’ai aimé le Gilles « Papa » quand il évoquait Stéphane, Julie et ses petits-enfants, avec une lumière dans les yeux qui exprimait son amour mais aussi son regret selon lui de ne pas en avoir assez fait pour ceux-là et il maudissait cette satanée pudeur qui empêche souvent l’expression des sentiments, j’ai aimé le Gilles qui était capable de colères mais incapable de rancune, j’ai aimé le Gilles admiratif mais jamais envieux de la réussite des autres. J’ai aimé le Gilles qui avait un regard détaché voire amusé sur les vicissitudes de sa vie professionnelle et qui avait mesuré le dérisoire et le fugace du « matériel », toi qui avais tout connu dans ce domaine, le meilleur comme le pire. Et bien sûr, j’ai aimé le « Gilles-et-Nana »ou le « Nana-et-Gilles », tant il est impossible de dissocier ces deux-là. Vous êtes de ces couples, tellement rares aujourd’hui, dont il est impossible de dissocier les noms. Seul l’Amour inconditionnel peut réaliser cela. Et puis, j’ai aussi aimé le Gilles que j’ai découvert les derniers jours de ta vie sur Terre, quand tu donnais le change malgré ta souffrance et que tu ne voulais rien faire apparaître de ta faiblesse. J’ai aimé ce Gilles avec lequel j’ai parlé de la Foi, cette Foi que, pour ma part, j’ai découvert assez tard, et que tu avais en toi. Je t’ai demandé si tu avais peur de la mort et en réponse tu as évoqué ta Foi. J’avoue que tu m’as étonné car nous n’avions jamais évoqué ce sujet, trop occupés à déconner et boire des coups et je pensais bêtement que tu n’étais pas habité par cette grâce que j’avais eu la chance de recevoir. J’ai aimé le Gilles avec lequel j’ai partagé des complicités triviales de potache que je n’évoquerais pas ici mais qui nous faisaient mourir de rire. S’il n’y avait qu’un surnom pour te décrire, pour moi ce serait « Le Flamboyant », et c’est ainsi que j’aimais t’appeler et ça te ravissait. Gilles, cher Gilles, on ne pouvait que t’aimer. J’espère ardemment que Dieu, qui t’a accueilli près de lui, a le sens de l’humour et aussi la patience de Nana car je sais que tu ne pourras pas t’empêcher, même là-haut, d’être le Gilles Pagnier que nous avons aimé. Et puis le Ciel, où tu te trouves aujourd’hui, tu le connais déjà un peu, c’est devenu un peu ta maison à force de l’avoir sillonné aux commandes d’avions ou d’hélicoptères avec tes amis de Haute-Savoie et d’ailleurs. Au revoir l’Ami, tu nous manques déjà, tu nous manqueras encore, même si je sais que nous te reverrons quand notre œuvre à chacun sera terminée ici. Aix-en-Provence le 15 mai 2024

    Souvenir de Monsieur Gilles Pagnier par PIERRE ET SUZANNE FOLLACI
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Ta Nanà
    Il y a 1 semaine

    Mon Cher Amour, mon Bébé, mon caractère impossible tu a rejoint Gilles 13, l’étoile dédiée à notre Amour, à notre chemin ensemble dans un monde de fables comme écrira mon père, le jour de notre mariage. Tu retrouveras les tiens, ta Mémé Katarina, ta Maman et ta sœur Patricia, Dany dont tu ignores sa disparition dans les dernières semaines, dans la paix et la sérénité. Tu retrouveras aussi mon père que tant il t’admirait et nos chiens que nous avions tant chéris. Depuis le 1 avril 1994 tu n’as eu de cesse que de m’éblouir, de me gâter de me protéger. Tu as passé notre vie ensemble à me surprendre pour ta force, détermination et cette envie d’être Gilles, le « grand », l’unique l’admirable, le flamboyant. Oui, ici, nous tous le savions tes qualités étaient tes défauts, mais qui savait franchir ton allure charismatique parfois sévère découvrait ton âme généreuse et bienveillante. Le Sphinx comme une journaliste de la presse mondaine parisienne t’avait renommée, pour ta envie de gagner, avec la force et la rage d’un lion ailé malgré ton parcours inhabituel et houleux dans le monde de la parfumerie !! Tu étais imbattable, les succès et les défaites étaient ton moteur de vie, ta détermination à réaliser tes rêves d’enfant du Petit Arbois ! Ici aux Milles, dans ce village et sur ces collines tes récits d’une enfance à la Pagnol, aux odeurs de la garrigue, sur le chemin de l’école ou pour conduire Mémé aux courses. C’est ici que tu songe a être pilote un jour et ta tenace et persévérance seront gagnants. Ton âme blessée d’enfant reconnu à 13 ans par Oscar, le père des tes petites sœurs Alba, Patricia et Elisabeth, cet homme que tu a admiré plus tard par sa générosité et qui avait souhaité gravé sur sa tombe une frase de Einstein - : la vie ne vaux d’être vécue que par ceux qui la consacrent aux autres. Tu as décidé qu’il soit ton dernier refuge avec Oscar et Patricia. Je serai ta témoin de l’amour et des grands regrets à l’envers des tes enfants Stéphane et Julie, (ton Hero guerrier et ta princesse) et des tes petits enfants Gaëtan, Cloé et Lucien. À part ta Mémé, jamais tu n’avais été habitué à des gestes tendres d’amour et de protection. Peut-être la raison pour laquelle tu as su ou pu faire parfois avec maladresse. Je remercie tes nombreux amis fidèles, qu’ils nous ont entouré dans cette mauvaise partie de notre vie, amis qu’ils ont su décortiquer ta complexe personnalité et garder que ta générosité, ta bienveillance et les radieux moments de bonheur partagé. Pour cette vie pleine d’extraordinaire dont tu étais maître. Les éloges et les remarques à ce grand homme, le Patron a toujours, l’ami de l’incroyable, du professionnel, du charismatique, le Gilles de l’impossible, de la joie de vivre, de l’admirable, de l’inoubliable et autres, ont été nombreuses Tu disais - je suis née seul et je crèverai seul, tu vois la vie t’a démenti mon Têtu. Nous étions là, main dans la main avec Stéphane tes derniers souffles et aujourd’hui ton dernier voyage entouré par ta famille et tous tes vrais amis. À toujours mon amour, malgré les dernières années, tu as tenu ta promesse, d’une vie douce comme le chocolat, maintenant dans la paix et la sérénité que mes paroles aimantées puissent t’accompagner dans ton dernier voyage. ta Nana

    Souvenir de Monsieur Gilles Pagnier par  ta Nanà
    1 personne(s) aime cet hommage
  • Annie Voland
    Il y a 1 semaine

    L'hommage est accompagné d'arbre(s) du souvenir

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
  • Chantal Lenoir
    Il y a 1 semaine

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
  • Bérangère SiARI
    Il y a 1 semaine

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
  • Mireille Couzouyan
    Il y a 1 semaine

    Toutes mes pensées vont vers vous aujourd’hui , Je vous présente à tous les deux ainsi qu’à son épouse et sa famille mes très sincères condoléances .❤️ Que Gilles repose en paix

    0 personne(s) aime cet hommage
    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    Mille merci d’être été à nos côtés dans ce moment! Gardez en sa mémoire vos meilleurs souvenir de Gilles . Annamaria Stéphane Julie et ses petits enfants Gaetan Cloé et Lucien
  • Fabienne Ouzilou
    Il y a 1 semaine

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
  • Christine et Jean Marie Allard
    Il y a 1 semaine

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Gilles
    Il y a 1 semaine
    La famille a répondu à cet hommage
send

Prévenir les proches

local_florist Faire livrer des fleurs